• Chroniques de l'Université invisible

    Chroniques de l'Université invisible

    Titre: Chroniques de l'Université invisible

    Auteur: Maëlle Fierpied

    Edition: Ecole des loisirs

    Nombre de pages: 457

    Résumé personnel: Trois adolescents: Tristan, Mélusine et Framboise. Les deux premiers sont télépathes, la dernières est télékinésiste (elle peut déplacer des objets par la pensée. L'Université invisible les kidnappe. Leurs familles les oublient. Ils ne leur restent plus qu'à recommencer leur vie sur cette île où ils devront apprendre à maîtriser leur don. N'oubliez pas les vampires, ces êtres qui cumulent la télépathie et la télékinésie ainsi que d'autres dons. Université invisible VS Vampires. Pour cette lutte interminable, dans quel camp se placeront nos trois héros.

    Impressions personnelles: Les personnages sont attachants. En effet, ils sont complets, cernés, bien dessinés. Ils ont un passé, un caractère et un physique bien définis. De ce fait, il n'y a pas vraiment un personnage principal et tous se complètent de par leurs dons, leurs attitudes et leurs émotions clairement exprimées. Pour renforcer cette impression, les narrateurs changent régulièrement et permettent ainsi d'aborder l'histoire d'une manière un peu différente chaque fois.

    J'ai pu apprécier aussi le point de vue de l'auteur face à l'existence des vampires. En effet, elle éclaire ce phénomène, revisité maintes et maintes fois, par une explication scientifique et rationnelle. Cela lui procure une certaine originalité et l'auteure se démarque ainsi de ses contemporains.

    Le lecteur pourra relever, ci-et-là, des touches d'humour, très agréables.

    Ce qui m'a aussi plu, au cours de ma lecture, c'est cet univers, inventé de toutes pièces. En effet, l'auteure invente un vocabulaire sorti de son imagination pour décrire ce monde qu'elle peint avec succès. Pourtant, le tout reste facile à enregistrer et plaisant pour le lecteur.

    L'écriture est simple et enfantine. Malgré le caractère plaisant que cela peut apporter ainsi que le fait que cela se lit vite, ce style pourra déplaire à certains lecteurs aguerris qui apprécient les écrits plus pointus et à l'écriture plus riche. 

    Toutefois, la fin me semble un peu précipitée. En effet, certaines questions que je me suis posées au cours de ma lecture n'ont pas été éludées, l'avenir reste trop flou du point de vue  des élèves et cette fin n'est accès que sur un problème (certes principal mais universel) qui nous laisse entrevoir une situation globale alors que le lecteur se demande ce que Mélusine, Tristan et Framboise (et j'en passe d'autres (Dante,...) vont concrètement devenir.

    J'ai trouvé cette lecture relaxante même si sûrement dédiée à un public plus jeune.

     

     

     


    Tags Tags : , , , , , , , , , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :