• English Voice-Chapitre 1

    Bon les gars, je propose de ne pas perdre de temps et de se séparer tout de suite.

        Le garçon qui venait de parler était assez grand pour son âge. C’était Marc, sûrement le Sumate le plus puissant. Il avait commencé sa formation il y a maintenant huit ans – il en avait quinze à présent – pour apprendre à maitriser la Voix mais il connaissait aussi avec trois autres des Sumates son don, un pouvoir si dur à maîtriser.
        Parmi ces trois autres personnes, il y avait Arnaud ; un garçon plutôt petit à la peau pâle. C’était pourtant un génie et il avait des capacités d’apprentissage énormes qui lui avaient permis de rejoindre les Sumates. Ses yeux gris ne laissaient passer aucun ennemi et il était le plus agile du groupe.
       Il y avait aussi Laura, qui était la seule fille à maîtriser le don. Elle était grande et mince avec de grands yeux bleus encadrés par de magnifiques cheveux blonds.         
        Et puis il y avait Eliott. Il venait de découvrir son don et ne savait pas encore le dompter. C’était le plus jeune d’entre eux. Il était assez petit et avait des yeux noirs. Ses cheveux bruns étaient retenus par un bandeau.
       Ce fut Laura qui lui répondit :
    -      Se séparer ? Je pense que nous devrions d’abord penser à la répartition des rôles. Nous pourrions faire des groupes.
    -      Des groupes ? Tu me fais rire, là. Je peux très bien me débrouiller tout seul.
        Un adolescent s’avança ; Phil et c’était sûrement le plus arrogant des Sumates. Il venait de commencer sa formation mais il avait une confiance en lui qui ne plaisait pas à tout le monde.
    -      Tu crois peut-être que j’ai des ordres à recevoir de toi ? Espèce de sale gosse de riche, répliqua Laura.
    -      C’est quoi le problème ? Je n’ai pas envie de rester avec toi, ça se comprend, non ?
        Les autres adolescents regardaient avec inquiétude la discussion qui se déroulait. Ils savaient très bien que ces deux là se détestaient depuis qu’ils s’étaient rencontrés, mais ils savaient surtout que Phil maîtrisait mal la Voix et qu’il pouvait devenir dangereux, et donc qu’il avait de très bonnes chances de finir dans le groupe de Laura. C’est à ce moment que Marc décida d’intervenir :
    -      Taisez-vous, ce n’est pas le moment de s’entretuer. Laura tu as raison, je vais donc faire les groupes. Phil, tu viens avec moi.
    -      Quoi ?!
    -      Tu m’as bien compris. Laura, tu feras équipe avec Tom.
    -      Bien.
        Tom avait commencé sa formation en même temps que Phil mais il était plus doué et avait beaucoup d’estime pour Laura et les autres.
    -      Juliette avec Emile, Paul tu seras seul.
    -      Euh… D’accord.
    -      Arnaud je veux que tu sois avec Thomas.  
    -      Et moi ?
    -      Lise… et bien il ne reste qu’Eliott donc vous ferez équipe.
        Les six groupes se jaugèrent avant de se séparer pour trouver le plus d’humains possédant la Voix.
     
     
     
       « Hello… Are you fine… ? »
        David jeta son sac une dernière fois par terre et pris sa tête entre ses mains pour lui dire de se taire.
    -      Arrête !! Quand vas-tu t’arrêter ? Je t’ai assez entendu pour aujourd’hui alors tais-toi !
        Encore cette voix, encore elle qui le harcelait. Depuis une semaine, il ne pouvait pas faire un pas sans qu’elle lui dise quelque chose. Et s’il en parlait à quelqu’un, David savait qu’on ne le prendrait jamais au sérieux.
        Il était dans la rue pour rentrer chez lui et c’était pire que tout. Quand il n’y avait personne, il lui criait de se taire mais ça ne servait plus à rien. Il lui hurlait encore dessus lorsqu’il aperçut deux personnes qui le regardaient au coin de la rue. Elles vinrent alors vers lui et David fut pris de sueurs froides. C’était un garçon de taille moyenne accompagné d’une grande fille blonde. Ils avançaient d’un pas sûr, leur regard lui disait de rester immobile et une telle puissance se dégageait d’eux que ses jambes refusaient de bouger. Il était cloué sur place et même une grue n’aurait pas pu le soulever. Il se sentit défaillir avant d’apercevoir la fille poser un appareil sur son front.
     
     
       Eliott et Lise avaient préféré commencer dans la même ville que Laura et Tom, ce qui leur avait permis de travailler un peu avec eux. Laura leur avait envoyé un message disant qu’ils avaient trouvé un humain susceptible de posséder la Voix. Ils venaient d’arriver avec lui et le neuroscope qu’ils avaient posé sur son front faisaient les premiers tests avant que Tom ne prenne le relais avec ses machines et gadgets plus élaborés. Mais tous les résultats étaient formels : cet humain possédait la Voix depuis maintenant plusieurs années et elle commençait à prendre le contrôle, ce qui expliquait son comportement étrange dans la rue. Tom retira le neuroscope de son front avant de les informer du problème :
    -      Ce gars là essaye de résister mais il y en a plus pour longtemps avant que sa Voix ne prenne le contrôle. Et puis il y a autre chose…Il semblerait que si elle y arrive, elle ne pourrait pas prendre pour cible ses organes vitaux, ce qui veut dire qu’elle ne peut pas le contrôler complètement.
    -      C’est assez intéressant comme situation, continua Laura, car, quoi qu’il arrive, sa Voix ne pourra pas le tuer directement. J’aimerais en informer le Conseil. Ça devrait les intéresser.


        David entrouvrit les yeux avant de découvrir une salle où se tenaient quatre enfants de son âge. Il reconnut la grande blonde et le petit garçon mais il ne reconnaissait pas les autres. Ils discutaient dos à lui mais il ne comprenait pas ce qu’ils disaient et cela ne ressemblait à aucune langue. Il transpirait et la force qui l’avait immobilisé tout à l’heure était plus grande encore. C’était peine perdue que d’essayer de se relever. Le petit garçon se retourna et le vit. Il fit signe aux autres de venir vers David. Il voulut  s’enfuir mais il n’avait  plus de forces alors la grande fille blonde choisit ce moment pour lui adresser la parole :
    -      Quel âge as-tu ?
        Elle avait une voix calme mais David savait qu’il devait lui répondre.
    -      …14…14 ans…
    -      Et ton nom ?
    -      Da…David…
    -      Ecoute, on sait des choses sur toi qui peuvent te sauver ou te tuer selon ton comportement avec nous et il va falloir que tu nous écoutes.
        Le petit brun prit le relais :
    -      Je pense que tu es conscient de ce qui se passe dans ta tête, je veux parler de ta Voix, bien sûr…
    -      Ma voix ? Vous trouvez que je n’ai pas une belle voix ?
    -      La voix qui est dans ta tête et qui te détruit au fur et mesure que le temps passe.        
    -      Co…comment savez-vous…
    -      Soyons directs ; nous avons aussi ce que l’on appelle la Voix et nous sommes ici pour t’apprendre à la maîtriser. Acceptes-tu notre aide ?
        David les regarda pour savoir qui ils étaient et si leur faire confiance était une bonne idée.
    -      Je peux… poser une question ?
        La grande blonde le toisa du regard et lui répondit :
    -  Tu viens d’en poser une, idiot.
        Le petit brun s’interposa et fit :
    -      Laura a un humour… Quelle est ta question ?
    -      Euh… ce serait peut-être mieux si je connaissais vos noms…
        Laura leva la tête :
    -      Ce n’est pas une question.
    -      Bon, elle c’est Laura, interdiction de l’embêter, moi c’est Eliott.
        David les regarda à tour de rôle, Laura avait beau être une fille plutôt mince et Eliott un petit garçon à l’air un peu naïf ; ils lui donnaient la chair de poule. Le garçon qu’il avait aperçu dans la rue avec Laura prit la parole :
    -      Je m’appelle Tom. Si ça ne va pas, demande à Lise de s’occuper de toi.
        Il désigna la jeune fille qui se tenait à ses côtés. Elle avait des cheveux châtains clairs et un teint hâlé avec de grands yeux marron très jolis.
         David l’examina encore un instant avant de lui lancer faiblement :
    -      Est-ce que… j’ai l’air… de bien aller ?
    -      Oh, excuse-moi !, s’exclama Lise, je suis vraiment désolée mais ton état est normal après ce que tu viens d’endurer, alors je ne peux que te dire de te reposer.
    -      Ce… ce n’est pas grave…
        Laura s’éloigna du groupe et lança :
    -      Eliott et Tom, aidez moi à contacter le Conseil. Lise, reste surveiller le Naïf.
    -      Laura… tu ne devrais pas utiliser « Naïf » ici. David risque de mal le prendre…
    -      Faîtes comme si je n’étais pas là…, souffla l’intéressé.
        Laura et les deux garçons sortirent de la pièce et Lise soupira. David ne l’avait pas tout de suite remarqué, mais elle portait un petit pendentif qu’elle serrait fort, elle ne le lâchait pas. Ses mains tremblaient et ses yeux s’embuèrent. David se redressa sur son lit et lui demanda :
    -      Ça… ça va ?
        Elle tourna son visage vers lui et ouvrit en grand ses yeux, toute trace de tristesse avait disparu et avait été remplacée par de la peur. Elle fit :
    -      As-tu peur ?
        Elle baissa la voix :
    -      Moi…oui.
    -      De quoi ?...
    -      De la Voix.
    -      Mais tu sais la contrôler, non ?
        Elle regarda le sol et serra les dents.
    -      Pourquoi te le dirais-je ? Tu es un inconnu.
    -      C’est vrai. Je comprendrais si tu ne me disais rien.
    -      Il n’y a que mon frère à être au courant. Qu’est-ce que je raconte ? Personne n’est au courant. Car il est mort, n’est-ce pas ?
        La voix de Lise changeait et son regard devint foudroyant. Ce n’était plus elle qui parlait. C’était…c’était sa Voix !
    -      Car je l’ai tué ! Et toi, veux-tu mourir de mes mains ?
    « Who is with you? I want to know! »
        Line. Il ne manquait plus qu’elle. Savait-elle que Lise possédait la Voix ? David voulut s’enfuir mais sa faiblesse et Line l’en empêchait. C’était la première fois qu’elle agissait sur son corps. Ses yeux étaient lourds… Puis il vit Lise se lever brusquement en criant ces mots :
    -      Voxia estis meltir !!
       David rouvrit doucement ses yeux et Lise avait posé sa main sur la sienne. Il sentit la voix de Line s’estomper peu à peu. David se rendit alors compte que c’était Lise qui la faisait partir. Elle l’examina et lui dit :
    -      Je suis désolée. La Voix de quelqu’un ne peut jamais être contrôlée à son maximum et la mienne est très violente. Je ne voulais pas que tu vois ça. Mais la tienne m’a l’air d’être une Voix de type daorimé. C’est une des Voix les moins dangereuses. Je n’ai eu aucun mal à la chasser, tu pourras être tranquille quelques jours.
    -      Merci… Mais maintenant…je veux…dormir…
    -      Tu as raison. Prends des forces. Un long voyage t’attend.
     
     
        Laura et les garçons s’arrêtèrent dans la rue. Eliott se retourna en lançant :
    -      La Voix de Lise ! Et celle du Naïf !
    -      On n’aurait pas du laisser Lise toute seule !, cria Laura en faisant demi-tour, suivi de Tom.
    -      Attendez ! On dirait que ça se calme !
    -      Oui…Tu as raison, plus de peur que de mal on dirait. Mais Eliott, retournes-y quand même.
    -      D’accord, dépêchez-vous.
    -      Ne t’en fais pas.
        Eliott partit à la hâte pendant que Tom et Laura continuaient d’avancer. Ils arrivèrent dans un champ isolé et s’y assirent. Tom ferma les yeux et prononça les phrases leur permettant de communiquer avec le Conseil :
    -      Semonis coma li portea. Teneare lisas Consalihisa.
     Une légère bise se leva et une lumière dorée apparut au dessus de Laura et Tom. Laura commença à parler, de sa langue, pendant que Tom continuait de fermer ses yeux :
    -      Messieurs du Conseil, me recevez-vous ?
    -      Oui. C’est vous Laura ?
    -      Je suis avec Tom. Nous avons trouvé un Na…un humain qui possède la Voix. Mais elle est différente car elle ne s’attaque pas à ses organes mais visiblement à son système nerveux.
    -      Les recherches que nous avions faites nous montrent pourtant qu’elles ne s’attaquent qu’aux  organes. C’est étrange.
    -      Que devons nous faire ?
    -      Dépêchez-vous de l’amener. La communication est terminée.
    -      Bien.
        Tom ouvrit les yeux et la lumière disparut. Laura se tourna vers Tom et lui dit :
    -      Retournons voir le Naïf.
    -      J’ai un conseil à te donner, Laura.
    -      Mais je t’en prie…
    -      Je serais toi, j’éviterai de dire « Naïf » devant  le Conseil…
    -      Tss…Ma langue a fourché…
        Tom se leva en riant:
    -      Allez ! On y va !
    -      Oui, oui…
     
     
        Lorsqu’Eliott arriva dans le bâtiment où se trouvaient David et Lise, celle-ci dormait et le Naïf était assis, l’air fatigué. Eliott l’avait réveillé. Ils restèrent à se dévisager quelques instants. Eliott essayait de comprendre les humains à travers celui qu’il regardait tandis que David, lui se contentait de l’examiner en détails.
        Il remarqua que son bandeau était sale par endroits et que ses cheveux étaient un vrai champ de bataille par leurs nœuds et leur longueur. Son corps était parsemé de blessures et de cicatrices. Il portait une écharpe déchirée à carreaux.
        David écarquilla les yeux. Ce garçon… On aurait dit un miraculé, pas un adolescent de son âge qui va au collège tous les jours. David baissa la tête. Comment Eliott pouvait être un simple collégien ? Et les autres ? David n’avait pas eu le temps de réfléchir à qui ils étaient exactement car il était toujours faible. Mais à présent, plusieurs questions se bousculaient dans sa tête et il aurait voulu qu’Eliott y réponde. Mais il ne le connaissait pas. Ils ne se connaissaient pas.
        Eliott s’aperçut du trouble de David et voulu lui parler et tout lui expliquer mais ce n’était pas à lui de le faire. Il devait attendre Laura et Tom et, en attendant, d’essayer de faire copain-copain avec le Naïf même si ça ne le réjouissait pas vraiment. D’ailleurs, celui-ci releva la tête et lui demanda, l’air grave :
    -      Qui es-tu ?
    -      Moi ? Eliott. Tu ne t’en souvenais pas ?
    -      Ce n’est pas ce que je voulais dire. D’où viens-tu avec les autres ? Tu n’as rien d’ordinaire et ta langue ne me dit rien.
        Eliott considéra David et se reprit :
    -      Je… c’est compliqué.
    -      Comment ça ? Cette… cette fille, elle m’a enlevé la Voix, insista David, comment elle fait ça ?
        Eliott le regarda un court instant. Non, il le dévisagea. Il observait ses yeux noirs, tellement noirs. Ses cheveux tombaient sur eux comme de l’eau et ils étaient d’un châtain clair, presque blond. « Son visage est assez troublant pour un Naïf », pensa-t-il. Devait-il tout lui expliquer ? Mais comme s’il celui-ci avait lu dans ses pensées, il insista :
    -      Dis-moi. Pourquoi est-ce que je suis comme ça ? Et vous ? D’où venez-vous ?
    -      Tu veux vraiment le savoir ? Ce n’est pas à moi qu’il faut demander ça. Attends le retour des autres. Laura s’en chargera.
    -      Non. J’en ai assez d’attendre.
        Eliott avait était surpris par le ton de sa voix. Dure. C’était un ordre. Mais David ne s’arrêta pas là, oh non !
    -      So… If you can’t explain…
         Eliott n’attendit pas la suite. Il fit ce que n’importe qui aurait fait parmi Laura, Lise, ou les autres. Deux coups. A la tête. Certaines choses ne pardonnent pas. David resta un instant hébété, le regard vide, puis il se tourna vers Eliott avant de retomber lourdement sur son oreiller, complètement sonné.
        Eliott ne comprit pas, Lise ne lui avait-il pas fait sortir sa Voix pour au moins trois jours ? Cela faisait à peine une demi-heure. Eliott resta là, à observer ce Naïf, comme une pièce rare dans un musée. Car il en était une.
     1

    Bon les gars, je propose de ne pas perdre de temps et de se séparer tout de suite.

        Le garçon qui venait de parler était assez grand pour son âge. C’était Marc, sûrement le Sumate le plus puissant. Il avait commencé sa formation il y a maintenant huit ans – il en avait quinze à présent – pour apprendre à maitriser la Voix mais il connaissait aussi avec trois autres des Sumates son don, un pouvoir si dur à maîtriser.
        Parmi ces trois autres personnes, il y avait Arnaud ; un garçon plutôt petit à la peau pâle. C’était pourtant un génie et il avait des capacités d’apprentissage énormes qui lui avaient permis de rejoindre les Sumates. Ses yeux gris ne laissaient passer aucun ennemi et il était le plus agile du groupe.
       Il y avait aussi Laura, qui était la seule fille à maîtriser le don. Elle était grande et mince avec de grands yeux bleus encadrés par de magnifiques cheveux blonds.         
        Et puis il y avait Eliott. Il venait de découvrir son don et ne savait pas encore le dompter. C’était le plus jeune d’entre eux. Il était assez petit et avait des yeux noirs. Ses cheveux bruns étaient retenus par un bandeau.
       Ce fut Laura qui lui répondit :
    -      Se séparer ? Je pense que nous devrions d’abord penser à la répartition des rôles. Nous pourrions faire des groupes.
    -      Des groupes ? Tu me fais rire, là. Je peux très bien me débrouiller tout seul.
        Un adolescent s’avança ; Phil et c’était sûrement le plus arrogant des Sumates. Il venait de commencer sa formation mais il avait une confiance en lui qui ne plaisait pas à tout le monde.
    -      Tu crois peut-être que j’ai des ordres à recevoir de toi ? Espèce de sale gosse de riche, répliqua Laura.
    -      C’est quoi le problème ? Je n’ai pas envie de rester avec toi, ça se comprend, non ?
        Les autres adolescents regardaient avec inquiétude la discussion qui se déroulait. Ils savaient très bien que ces deux là se détestaient depuis qu’ils s’étaient rencontrés, mais ils savaient surtout que Phil maîtrisait mal la Voix et qu’il pouvait devenir dangereux, et donc qu’il avait de très bonnes chances de finir dans le groupe de Laura. C’est à ce moment que Marc décida d’intervenir :
    -      Taisez-vous, ce n’est pas le moment de s’entretuer. Laura tu as raison, je vais donc faire les groupes. Phil, tu viens avec moi.
    -      Quoi ?!
    -      Tu m’as bien compris. Laura, tu feras équipe avec Tom.
    -      Bien.
        Tom avait commencé sa formation en même temps que Phil mais il était plus doué et avait beaucoup d’estime pour Laura et les autres.
    -      Juliette avec Emile, Paul tu seras seul.
    -      Euh… D’accord.
    -      Arnaud je veux que tu sois avec Thomas.  
    -      Et moi ?
    -      Lise… et bien il ne reste qu’Eliott donc vous ferez équipe.
        Les six groupes se jaugèrent avant de se séparer pour trouver le plus d’humains possédant la Voix.
     
     
     
       « Hello… Are you fine… ? »
        David jeta son sac une dernière fois par terre et pris sa tête entre ses mains pour lui dire de se taire.
    -      Arrête !! Quand vas-tu t’arrêter ? Je t’ai assez entendu pour aujourd’hui alors tais-toi !
        Encore cette voix, encore elle qui le harcelait. Depuis une semaine, il ne pouvait pas faire un pas sans qu’elle lui dise quelque chose. Et s’il en parlait à quelqu’un, David savait qu’on ne le prendrait jamais au sérieux.
        Il était dans la rue pour rentrer chez lui et c’était pire que tout. Quand il n’y avait personne, il lui criait de se taire mais ça ne servait plus à rien. Il lui hurlait encore dessus lorsqu’il aperçut deux personnes qui le regardaient au coin de la rue. Elles vinrent alors vers lui et David fut pris de sueurs froides. C’était un garçon de taille moyenne accompagné d’une grande fille blonde. Ils avançaient d’un pas sûr, leur regard lui disait de rester immobile et une telle puissance se dégageait d’eux que ses jambes refusaient de bouger. Il était cloué sur place et même une grue n’aurait pas pu le soulever. Il se sentit défaillir avant d’apercevoir la fille poser un appareil sur son front.
     
     
       Eliott et Lise avaient préféré commencer dans la même ville que Laura et Tom, ce qui leur avait permis de travailler un peu avec eux. Laura leur avait envoyé un message disant qu’ils avaient trouvé un humain susceptible de posséder la Voix. Ils venaient d’arriver avec lui et le neuroscope qu’ils avaient posé sur son front faisaient les premiers tests avant que Tom ne prenne le relais avec ses machines et gadgets plus élaborés. Mais tous les résultats étaient formels : cet humain possédait la Voix depuis maintenant plusieurs années et elle commençait à prendre le contrôle, ce qui expliquait son comportement étrange dans la rue. Tom retira le neuroscope de son front avant de les informer du problème :
    -      Ce gars là essaye de résister mais il y en a plus pour longtemps avant que sa Voix ne prenne le contrôle. Et puis il y a autre chose…Il semblerait que si elle y arrive, elle ne pourrait pas prendre pour cible ses organes vitaux, ce qui veut dire qu’elle ne peut pas le contrôler complètement.
    -      C’est assez intéressant comme situation, continua Laura, car, quoi qu’il arrive, sa Voix ne pourra pas le tuer directement. J’aimerais en informer le Conseil. Ça devrait les intéresser.


        David entrouvrit les yeux avant de découvrir une salle où se tenaient quatre enfants de son âge. Il reconnut la grande blonde et le petit garçon mais il ne reconnaissait pas les autres. Ils discutaient dos à lui mais il ne comprenait pas ce qu’ils disaient et cela ne ressemblait à aucune langue. Il transpirait et la force qui l’avait immobilisé tout à l’heure était plus grande encore. C’était peine perdue que d’essayer de se relever. Le petit garçon se retourna et le vit. Il fit signe aux autres de venir vers David. Il voulut  s’enfuir mais il n’avait  plus de forces alors la grande fille blonde choisit ce moment pour lui adresser la parole :
    -      Quel âge as-tu ?
        Elle avait une voix calme mais David savait qu’il devait lui répondre.
    -      …14…14 ans…
    -      Et ton nom ?
    -      Da…David…
    -      Ecoute, on sait des choses sur toi qui peuvent te sauver ou te tuer selon ton comportement avec nous et il va falloir que tu nous écoutes.
        Le petit brun prit le relais :
    -      Je pense que tu es conscient de ce qui se passe dans ta tête, je veux parler de ta Voix, bien sûr…
    -      Ma voix ? Vous trouvez que je n’ai pas une belle voix ?
    -      La voix qui est dans ta tête et qui te détruit au fur et mesure que le temps passe.        
    -      Co…comment savez-vous…
    -      Soyons directs ; nous avons aussi ce que l’on appelle la Voix et nous sommes ici pour t’apprendre à la maîtriser. Acceptes-tu notre aide ?
        David les regarda pour savoir qui ils étaient et si leur faire confiance était une bonne idée.
    -      Je peux… poser une question ?
        La grande blonde le toisa du regard et lui répondit :
    -  Tu viens d’en poser une, idiot.
        Le petit brun s’interposa et fit :
    -      Laura a un humour… Quelle est ta question ?
    -      Euh… ce serait peut-être mieux si je connaissais vos noms…
        Laura leva la tête :
    -      Ce n’est pas une question.
    -      Bon, elle c’est Laura, interdiction de l’embêter, moi c’est Eliott.
        David les regarda à tour de rôle, Laura avait beau être une fille plutôt mince et Eliott un petit garçon à l’air un peu naïf ; ils lui donnaient la chair de poule. Le garçon qu’il avait aperçu dans la rue avec Laura prit la parole :
    -      Je m’appelle Tom. Si ça ne va pas, demande à Lise de s’occuper de toi.
        Il désigna la jeune fille qui se tenait à ses côtés. Elle avait des cheveux châtains clairs et un teint hâlé avec de grands yeux marron très jolis.
         David l’examina encore un instant avant de lui lancer faiblement :
    -      Est-ce que… j’ai l’air… de bien aller ?
    -      Oh, excuse-moi !, s’exclama Lise, je suis vraiment désolée mais ton état est normal après ce que tu viens d’endurer, alors je ne peux que te dire de te reposer.
    -      Ce… ce n’est pas grave…
        Laura s’éloigna du groupe et lança :
    -      Eliott et Tom, aidez moi à contacter le Conseil. Lise, reste surveiller le Naïf.
    -      Laura… tu ne devrais pas utiliser « Naïf » ici. David risque de mal le prendre…
    -      Faîtes comme si je n’étais pas là…, souffla l’intéressé.
        Laura et les deux garçons sortirent de la pièce et Lise soupira. David ne l’avait pas tout de suite remarqué, mais elle portait un petit pendentif qu’elle serrait fort, elle ne le lâchait pas. Ses mains tremblaient et ses yeux s’embuèrent. David se redressa sur son lit et lui demanda :
    -      Ça… ça va ?
        Elle tourna son visage vers lui et ouvrit en grand ses yeux, toute trace de tristesse avait disparu et avait été remplacée par de la peur. Elle fit :
    -      As-tu peur ?
        Elle baissa la voix :
    -      Moi…oui.
    -      De quoi ?...
    -      De la Voix.
    -      Mais tu sais la contrôler, non ?
        Elle regarda le sol et serra les dents.
    -      Pourquoi te le dirais-je ? Tu es un inconnu.
    -      C’est vrai. Je comprendrais si tu ne me disais rien.
    -      Il n’y a que mon frère à être au courant. Qu’est-ce que je raconte ? Personne n’est au courant. Car il est mort, n’est-ce pas ?
        La voix de Lise changeait et son regard devint foudroyant. Ce n’était plus elle qui parlait. C’était…c’était sa Voix !
    -      Car je l’ai tué ! Et toi, veux-tu mourir de mes mains ?
    « Who is with you? I want to know! »
        Line. Il ne manquait plus qu’elle. Savait-elle que Lise possédait la Voix ? David voulut s’enfuir mais sa faiblesse et Line l’en empêchait. C’était la première fois qu’elle agissait sur son corps. Ses yeux étaient lourds… Puis il vit Lise se lever brusquement en criant ces mots :
    -      Voxia estis meltir !!
       David rouvrit doucement ses yeux et Lise avait posé sa main sur la sienne. Il sentit la voix de Line s’estomper peu à peu. David se rendit alors compte que c’était Lise qui la faisait partir. Elle l’examina et lui dit :
    -      Je suis désolée. La Voix de quelqu’un ne peut jamais être contrôlée à son maximum et la mienne est très violente. Je ne voulais pas que tu vois ça. Mais la tienne m’a l’air d’être une Voix de type daorimé. C’est une des Voix les moins dangereuses. Je n’ai eu aucun mal à la chasser, tu pourras être tranquille quelques jours.
    -      Merci… Mais maintenant…je veux…dormir…
    -      Tu as raison. Prends des forces. Un long voyage t’attend.
     
     
        Laura et les garçons s’arrêtèrent dans la rue. Eliott se retourna en lançant :
    -      La Voix de Lise ! Et celle du Naïf !
    -      On n’aurait pas du laisser Lise toute seule !, cria Laura en faisant demi-tour, suivi de Tom.
    -      Attendez ! On dirait que ça se calme !
    -      Oui…Tu as raison, plus de peur que de mal on dirait. Mais Eliott, retournes-y quand même.
    -      D’accord, dépêchez-vous.
    -      Ne t’en fais pas.
        Eliott partit à la hâte pendant que Tom et Laura continuaient d’avancer. Ils arrivèrent dans un champ isolé et s’y assirent. Tom ferma les yeux et prononça les phrases leur permettant de communiquer avec le Conseil :
    -      Semonis coma li portea. Teneare lisas Consalihisa.
     Une légère bise se leva et une lumière dorée apparut au dessus de Laura et Tom. Laura commença à parler, de sa langue, pendant que Tom continuait de fermer ses yeux :
    -      Messieurs du Conseil, me recevez-vous ?
    -      Oui. C’est vous Laura ?
    -      Je suis avec Tom. Nous avons trouvé un Na…un humain qui possède la Voix. Mais elle est différente car elle ne s’attaque pas à ses organes mais visiblement à son système nerveux.
    -      Les recherches que nous avions faites nous montrent pourtant qu’elles ne s’attaquent qu’aux  organes. C’est étrange.
    -      Que devons nous faire ?
    -      Dépêchez-vous de l’amener. La communication est terminée.
    -      Bien.
        Tom ouvrit les yeux et la lumière disparut. Laura se tourna vers Tom et lui dit :
    -      Retournons voir le Naïf.
    -      J’ai un conseil à te donner, Laura.
    -      Mais je t’en prie…
    -      Je serais toi, j’éviterai de dire « Naïf » devant  le Conseil…
    -      Tss…Ma langue a fourché…
        Tom se leva en riant:
    -      Allez ! On y va !
    -      Oui, oui…
     
     
        Lorsqu’Eliott arriva dans le bâtiment où se trouvaient David et Lise, celle-ci dormait et le Naïf était assis, l’air fatigué. Eliott l’avait réveillé. Ils restèrent à se dévisager quelques instants. Eliott essayait de comprendre les humains à travers celui qu’il regardait tandis que David, lui se contentait de l’examiner en détails.
        Il remarqua que son bandeau était sale par endroits et que ses cheveux étaient un vrai champ de bataille par leurs nœuds et leur longueur. Son corps était parsemé de blessures et de cicatrices. Il portait une écharpe déchirée à carreaux.
        David écarquilla les yeux. Ce garçon… On aurait dit un miraculé, pas un adolescent de son âge qui va au collège tous les jours. David baissa la tête. Comment Eliott pouvait être un simple collégien ? Et les autres ? David n’avait pas eu le temps de réfléchir à qui ils étaient exactement car il était toujours faible. Mais à présent, plusieurs questions se bousculaient dans sa tête et il aurait voulu qu’Eliott y réponde. Mais il ne le connaissait pas. Ils ne se connaissaient pas.
        Eliott s’aperçut du trouble de David et voulu lui parler et tout lui expliquer mais ce n’était pas à lui de le faire. Il devait attendre Laura et Tom et, en attendant, d’essayer de faire copain-copain avec le Naïf même si ça ne le réjouissait pas vraiment. D’ailleurs, celui-ci releva la tête et lui demanda, l’air grave :
    -      Qui es-tu ?
    -      Moi ? Eliott. Tu ne t’en souvenais pas ?
    -      Ce n’est pas ce que je voulais dire. D’où viens-tu avec les autres ? Tu n’as rien d’ordinaire et ta langue ne me dit rien.
        Eliott considéra David et se reprit :
    -      Je… c’est compliqué.
    -      Comment ça ? Cette… cette fille, elle m’a enlevé la Voix, insista David, comment elle fait ça ?
        Eliott le regarda un court instant. Non, il le dévisagea. Il observait ses yeux noirs, tellement noirs. Ses cheveux tombaient sur eux comme de l’eau et ils étaient d’un châtain clair, presque blond. « Son visage est assez troublant pour un Naïf », pensa-t-il. Devait-il tout lui expliquer ? Mais comme s’il celui-ci avait lu dans ses pensées, il insista :
    -      Dis-moi. Pourquoi est-ce que je suis comme ça ? Et vous ? D’où venez-vous ?
    -      Tu veux vraiment le savoir ? Ce n’est pas à moi qu’il faut demander ça. Attends le retour des autres. Laura s’en chargera.
    -      Non. J’en ai assez d’attendre.
        Eliott avait était surpris par le ton de sa voix. Dure. C’était un ordre. Mais David ne s’arrêta pas là, oh non !
    -      So… If you can’t explain…
         Eliott n’attendit pas la suite. Il fit ce que n’importe qui aurait fait parmi Laura, Lise, ou les autres. Deux coups. A la tête. Certaines choses ne pardonnent pas. David resta un instant hébété, le regard vide, puis il se tourna vers Eliott avant de retomber lourdement sur son oreiller, complètement sonné.
        Eliott ne comprit pas, Lise ne lui avait-il pas fait sortir sa Voix pour au moins trois jours ? Cela faisait à peine une demi-heure. Eliott resta là, à observer ce Naïf, comme une pièce rare dans un musée. Car il en était une.

     


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :