• Homme de Pierre

    Une statue dressée dans sa cage dorée

    Entre le ciel mourant et celui qui renaît,

    Comme un humble vestige d'une autre saison,

    Contemple l'horizon.


    Il n'a jamais été, mais il sera toujours,

    Entre le ciel mourant et celui qui renaît,

    Cet humble vestige, témoin d'un autre jour,

    Témoin d'un autre été.


    Contraste saisissant entre cet homme gris,

    Entre le ciel mourant, et celui qui renaît,

    Entre tous ces enfants et ce vieux roi sans vie,

    Muet parce qu'il sait.


    C'est la nuit qui revient, qui éteint la journée,

    Qui fait mourir le ciel ; le sien peut briller,

    Couronne de velours pour cet homme de pierre,

    Qui veille sur la Terre.
     

    William Rouached- Le 20/10, Café de Foy, Place Stanislas


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :