• La nouvelle de Jeannett'

     

    Elle marche. Au milieu de la campagne. Ses bottes fourrées crissent dans la neige, et laissent des petites traces, régulières. Elle est jolie.

     

    Elle me donne envie de danser, quand je la regarde. Elle même, elle danse en marchant. Son pas n'est pas lourd, malgré la neige qui lui monte jusqu'au genoux. Elle regarde droit devant elle.

     

    Son petit nez rose, presque rouge. Il se voit de loin. Elle est enrhumée.

     

    J'ai un mouchoir, moi. Mais je suis trop timide. Beaucoup trop timide. Jamais je n'oserai lui parler. Elle est douce, tranquille et gentille, mais elle m'impressionne.

     

    Je connais son prénom. Seulement son prénom. Mais c'est déjà énormément. Parce que c'est un magnifique prénom.

     

    Elise.

     

     

     

    Je la suis de loin. Je marche dans les traces qu'elle a laissées dans la neige. Elle a de grands pieds ! Peu importe.

     

    Ses yeux gris-bleus sont le centre du monde. Je les connais par cœur. Avec cette neige, ils doivent paraître encore plus profonds. Sur son visage tout rouge de froid, ce sont des petits glaçons. Deux icebergs au beau milieu du désert.

     

    Je devrais me décider à lui parler, un jour. Disons... Dans un an ?

     

    Non. Je ne pourrai jamais faire le premier pas.

     

     

     

    Tiens, elle s'enfonce dans la forêt. Qu'est-ce qu'elle va faire ? J'accélère, pour ne pas la perdre de vue.

     

    Elle marche, toujours à pas réguliers. Il y a de plus en plus d'arbres, ils sont de plus en plus rapprochés. Je commence à m'inquiéter. Ou va-t-elle ? Je repense à l'histoire du petit Poucet. Si je la suit, elle va peut-être me faire perdre dans la forêt, sans même le vouloir ni le savoir. Forcément, tous les contes ont une morale... Donc, ça pourrait se passer dans la vraie vie ! Je prends peur. Si je me perdais, comment je ferais ? Tout est blanc, chaque arbre sans feuille se ressemble. Je n'ai aucun repère...

     

    Elise marche encore, toujours au même rythme. Elle semble ne jamais vouloir s'arrêter. Je me dit que je devrais peut-être arrêter de la suivre...

     

    Juste quand je prends la décision de faire demi-tour, je découvre quelque chose. Elle entre dans un immense igloo. Magnifique. Autant Elise que la forteresse.

     

    J'hésite, mais je décide de m'approcher. Je suis timide, mais très curieux !

     

    Je ne la vois plus. Elle est à l'intérieur, maintenant.

     

    « Allez, viens, je t'ai vu, me lance-t-elle. »

     

    Je sursaute. Elle m'a vu ?! Et les autres fois où je la suivait ? J'espère qu'elle ne me prends pas pour un débile ! Elle m'a demandé d'entrer. Elle veut peut-être que je soit avec elle pour... Non. Je m'imagine trop de choses.

     

    Elle insiste : « Viens, Tom. »

     

     

     

    J'obéis. J'ai à peine besoin de me baisser pour passe la porte.

     

    L'intérieur est immense ! La lumière du jour est filtrée par la glace, ce qui donne une ambiance bleuté à l'igloo. J'adore.

     

    Elise est assise dans un coin, elle me regarde. J'hésite à interpréter la lueur dans son regard. Est-ce de la sympathie... ou de la moquerie ? Je préfère ne pas le savoir.

     

    « Tu m'espionnais, non ? »

     

    Je n'ose pas parler. Si je parle, je risque de dire n'importe quoi.

     

    « Tu es muet ou quoi ? Je t'ai posé une question ! »

     

    Si je ne réponds pas, elle va me trouver impertinent et elle va se fâcher.

     

    « Tom !

     

            Ou.. Oui ?

     

            Tu m'espionnais ?

     

            Non... enfin... Si. Je, je...

     

            Chut. Ne t'excuse pas. Tu n'es pas très discret, mais je ne t'en veux pas. Après tout, tu es mieux que les autres garçons qui dragues, sans finesse ni discrétion.

     

            Mais... Je... Tu...

     

            Oui ? Allez, Tom. Dis-moi ce que tu as à me dire depuis si longtemps.

     

            Mais... Je n'ai rien à...

     

            Tom ! Tu sais très bien de quoi je veux parler. Tu m'aimes, n'est-ce pas ?

     

            Oui... Oui. Et...

     

            Moi ? Je ne sais pas. Tu es tellement bizarre ! »

     

    Un silence s'installe entre nous. Je ne sais plus quoi dire, ni quoi faire. Ça y est. C'est dit. Ma vie s'effondre. Ou peut-être qu'elle commence à se construire... Le 8 janvier, jour mémorable, Tom a parlé à la fille de ses rêves.

     

    « Tu veux voir la pièce secrète de mon igloo ? »

     

    Elle ne me laisse pas le temps de répondre. Elle prends ma main, et m'entraine vers un petit coin sombre... qui débouche sur une minuscule pièce ! Incroyable ! Et c'est elle qui a construit ça toute seule ?

     

    Nous voilà tous les deux, serrés l'un contre l'autre à cause des mur autour de nous. Je suis tout gêné.

     

    Elle reprends son souffle, comme si elle s'apprêtait à dire quelque chose quand... Soudain, l'igloo s'effondre tout autour de nous. Seule la pièce où nous nous trouvons reste intacte. Nous sommes maintenant totalement encerclés par la neige. Quelle poisse !

     

    « Quelle chance, s'écrie Elise. Et quelle aventure ! Tu imagines ? Nous voilà bloqués dans un minuscule igloo, tous les deux. Rien que tous les deux. »

     

    Vu comme ça, c'est vrai que... Quelle chance !

     

    Tout à coup, elle m'embrasse sur la joue et chuchote :

     

    « Bon, on reste une demi-heure comme ça, puis ensuite j'appelle des secours. Ça marche ? »

     

    Malgré la promiscuité, j'arrive à lui taper dans la main, et à tourner la tête pour voir son magnifique sourire. 

     


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :