• Mulholland Drive de D. Lynch

    Mulholland drive de D. Lynch

    Titre : Mulholland

    Réalisateur : David Lynch

    Durée : 2h26

    Année : 2001

    A love story in the city of dreams”: c’est ainsi que David Lynch définit Mulholland Drive. Cette définition, pour quiconque a déjà vu le film, peut paraître amusante ; amusante, certes, mais pas si étonnante, tant Mulholland Drive joue avec les attentes du spectateur et manipule sa perception.

    L’histoire s’articule autour du personnage de Betty, jeune actrice s’installant à Los Angeles, rêvant d’une brillante carrière hollywoodienne. Betty fait rapidement la rencontre de Rita, une mystérieuse jeune femme amnésique ayant échappé à une tentative de meurtre. Une solide amitié va alors s’installer entre les deux femmes, qui vont tenter de réveiller la mémoire de Rita.

    Jusque-là, Lynch présente dans son film une intrigue assez classique, en parfait accord avec la définition qu’il en donne. Mais plusieurs éléments ont déjà mis la puce à l’oreille du spectateur averti : l’histoire principale est en effet entrecoupée de plusieurs scènes secondaires, a priori sans rapport les unes avec les autres, mais constituant autant d’indices qui auront leur importance par la suite, et qui participent à la mise en place d’une ambiance étrange et dérangeante. Que ce soit dans l’innocence de Betty, l’inquiétude de Rita ou les accents menaçants de la musique d’Angelo Badalamenti, le spectateur sait que quelque chose se trame, tout en ignorant où le film va le mener.

    Mulholland Drive est un retournement magistral, à la fois de situation et de perception ; une quête de vérité et d’identité, à la fois pour les personnages et pour le spectateur, sans arrêt ballottés entre le rêve et la réalité, à l’image de cette chanteuse qui, dans la scène-charnière du film, interprète une puissante mélodie en espagnol avant de s’effondrer, révélant que cette performance n’était qu’un play-back, une illusion… Betty et Rita, spectatrices, sont comme le spectateur de Mulholland Drive, à la fois envoûtées et trompées.

     

    Marius

     


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :