• Titre: La Vérité sur l'affaire Harry Quebert

    Auteur: Joël Dicker

    Edition: De Fallois/L'âge d'Homme

    Nombre de pages : 855 (en format poche)

    Résumé: À New York, au printemps 2008, alors que l’Amérique bruisse des prémices de l’élection présidentielle, Marcus Goldman, jeune écrivain à succès, est dans la tourmente : il est incapable d’écrire le nouveau roman qu’il doit remettre à son éditeur d’ici quelques mois.

    Le délai est près d’expirer quand soudain tout bascule pour lui  : son ami et ancien professeur d’université, Harry Quebert, l’un des écrivains les plus respectés du pays, est rattrapé par son passé et se retrouve accusé d’avoir assassiné, en 1975, Nola Kellergan, une jeune fille avec qui il aurait eu une liaison. Convaincu de l’innocence de Harry, Marcus abandonne tout pour se rendre dans le New Hampshire et mener son enquête. Il est rapidement dépassé par les événe- ments : l’enquête s’enfonce et il fait l’objet de menaces. Pour innocenter Harry et sauver sa carrière d’écrivain, il doit absolument répondre à trois questions : Qui a tué Nola Kellergan ? Que s’est-il passé dans le New Hampshire à l’été 1975 ? Et comment écrit-on un roman à succès ?

    Ma critique: Ce livre? Une perfection. J'ai dévoré ce pavé en l'espace de deux jours! Ce livre est original tant par son scénario que par son écriture.

    Un rythme incroyable y est tenu malgré l'épaisseur du livre. Pour ma part, je pense que cela vient en partie du fait que l'auteur mélange présent, flash-backs, correspondance, extraits de livres fictifs,... ce qui dynamise le roman.

    Ce livre, c'est l'histoire d'un écrivain en quête d'inspiration, d'une disparition non-élucidée, de romances enterrées,... C'est une histoire vieille de 33 ans qui est aujourd'hui déterrée et vu par le biais d'une "nouvelle" génération.

    Mais ce qui m'a aussi beaucoup impressionnée dans ce livre c'est le personnage de Nola qui, malgré qu'elle soit décédée, continue de paraître vivante aux yeux du lecteur. Ce personnage se décline au fur et à mesure du livre en une multitude de personnages : une femme, une adolescente, une schizophrène, une enfant battue, une jeune fille modèle, une prédatrice sexuelle, une victime, une coupable,....Et c'est ce que j'admire dans ce livre : ces innombrables facettes qui sont décrites et qui attisent la curiosité du lecteur, façonnent finalement plus ou oins la personne qu'est réellement Nola Kellergan.

    J'ai aussi adoré le scénario, labyrinthique mais captivant. e suspense est au rendez-vous! les nombreux rebondissements permettent au lecteur de s'intéresser pleinement à tous les personnages du roman.

    Pour conclure cette critique, je citerais une réplique d'Harry Quebert à la fin du livre :

    "Environ une demi-seconde après avoir terminé votre livre, après en avoir lu le dernier mot, le lecteur doit se sentir envahi d'un sentiment puissant; pendant un instant, il ne doit plus penser qu'à ce qu'il vient de lire, regarder la couverture et sourire avec une pointe de tristesse parce que les personnages vont lui manquer. Un bon livre, Marcus, est un livre  que l'on regrette d'avoir terminé."

    Ma note: La Vérité sur l'Affaire Harry Quebert, "un livre qu'on regrette d'avoir terminé"*(citation de Joël Dicker)

    Retrouvez l'interview de l'auteur, dans la rubrique Secrets d'auteurs 

    * Citation de Joël Dicker


    2 commentaires
  • Titre: Si tu meurs, elle reviendra

    Auteur: Maud Tabachnik

    Edition: Flammarion

    Nombre de pages: 188

    Résumé personnel: Lorsque Francis O'Mara apprend que sa fille chérie de 25 ans vient de mourir, renversée, tout s'effondre. Il comprend alors qu'il ne sera pas tranquille tant qu'il n'aura pas retrouvé le conducteur responsable de l'accident. 

    Impressions personelles: L'histoire évolue en Ecosse, dans un milieu pétrolier. Je trouve tout d'abord ce cadre très original. En effet, on trouve peu de livres dont l'intrigue se déroule dans des endroits similaires.

    L'ambiance est assez sombre et la météo pluvieuse et typiquement écossaise, 

    et cela permet au lecteur de se représenter le tumulte intérieur des 
    personnages. Ainsi, le temps se dégrade au fur et à mesure du livre.
    Parallèlement, le père passe doucement du deuil a la folie. 
    Les changements de points de vue, qui mettent en exergue les émotions et les
    sentiments vis à vis de ces personnages psychologiquement détruits, facilitent la compassion du lecteur a leur égard.
    De plus, le style et fluide et clair, ce qui donne une dimension plaisante au texte et une facilité de lecture.
    En conclusion, je dirais que le livre est réussi avec brio bien que le sujet soit
    difficile a traiter.

    votre commentaire
  • Le chien des baskerville

    Titre: Le chien des Baskerville 

    Auteur: Sir Arthur Conan Doyle

    Edition: Le Livre de Poche

    Nombre de pages: 283

    Résumé personnel: Lorsque Charles Baskerville meurt d'une crise cardiaque devant chez lui, les légendes concernant sa famille (ré)apparaissent. Certains disent, en effet, qu'il aurait été attaqué par un chien du Diable, qui hanterait la famille depuis des générations. Le Dr Mortimer décide alors de faire appel au célèbre SHerlock Holmes pour élucider cette sombre affaire. Ce détective londonien et son fidèle Watson parviendront-ils à trouver une cause rationnelle à ce décès? En tout cas, ils comptent bien relever le défi....

    Impressions personnelles: Je commencerais cette chronique par les points ou plutôt le point négatif de ma lecture: certains éléments de l'histoire, notamment les réflexions de Sherlock Holmes étaient parfois un peu "tiré par les cheveux". Toutefois, c'est aussi cela qui donne à ce livre son côté amusant, plaisant et qui crée la surprise du lecteur.

    J'ai beaucoup aimé le style de l'auteur: les situations complexes sont exposées de manière clair et cela allège le récit. J'ai aussi apprécier de pouvoir me mettre tout au long de l'intrigue dans la peau du bras droit de Sherlock Holmes, le Dr Watson. J'avais l'impression de vraiment l'assister et les réflexions du Dr Watson étaient si naturelles qu'elles auraient pu être mes propres réactions. 

    Mais dans les écrits de Sir Arthur Conan Doyle, nous pouvons surtout apprécier les deux protagonistes dont l'auteur nous dépeint un portrait complet et complexe. Tout d'abord, il y a, bien entendu, Sherlock Holmes. Ce personnage est si atypique (par exemple lorsqu'il reçoit ses clients en robe de chambre) qu'il devient impossible d'anticiper ses réactions et de vraiment le comprendre. Il conserve ainsi un côté mystérieux que le lecteur saura apprécier. Quant au Dr Watson, qui est le narrateur et, d'après le livre, l'auteur du récit, son écriture précise tient le lecteur en haleine de la première à la dernière page. 

    Enfin, je parlerais du dénouement de l'histoire. Comme dans la plupart des livre policier, la fin était pleine d'éléments et de rebondissements alors comment ne pas s'y perdre? L'auteur réussi cette prouesse avec brio grâce à une écriture fluide, permettant une parfaite compréhension pour le lecteur. 

     


    votre commentaire
  • Les toxiques    Titre: Les toxiques

        Auteur: Valérie Gans

        Editeur: Marabout

        Nb de pages: 248

        Résumé personnel: Philip et Mélanie dirigent un journal d'investigations et de faits divers. Ils reçoivent un jour de la part de Suzanne Simpson une série de photos d'un cadavre énucléé. Ils décindent alors de mener l'enquête. Mais connaît-on réellement la vérité sur tout le monde? 

       Impressions personnelles: Le thème de ce livre est assez gore: énucléation. De plus chaque chapitre commence avec une citation de l'étude du Dr Bill BASS, La ferme des corps, livre traitant de la décomposition des corps. Beurk!

    De plus je ne trouve pas l'histoire très claire: Mélanie a un passé très sombre et son histoire est assez sombre et malsaine.

    Je trouve le décor et le cadre un peu flou. On arrive difficilement à imaginer les lieux, les personnages et les situations.

    Enfin, le dénouement meparaît un peu trop évident. Toutefois l'histoire reste originale et Valérie Gans a un réel talent pour ménager le suspense chez son lecteur.


    votre commentaire
  •  

    Dites-moi qu'elle est vivante

          Titre: Dites-moi qu'elle est vivante

         Auteur: Anne de Pasquale

          Editeur: Marabout

         Nb de pages:402

          Résumé personnel: Lors d'un séjour en France, Jamie, 14 ans, disparapit. Ellen, sa mère met alors tout en oeuvre pour la retrouver et refuse totalement de perdre espoir. entre problèmes de couples et briuts étranges, Ellen retrouvera-t-elle sa fille à temps?

         Impressions personnelles: Texte qui part un peu dans tous les sens! Je trouveque l'histoire traite non seulement d'une multitude de personnages mais je trouve que que beaucoups de thèmes graves sont abordés ce qui donne au texte une impression de surplus (ex: folie, kidnapping, viol,....) Ces sujets sont abordés avec une grande légèreté et certaines idées ne sont pas assez développer. Ce qui donne à ce texte cet impression de surplus c'est aussi le fait que chaque personne a un grave problème à gérer, problèmes qui s'accumulent et qui donne une ambiance sombre à l'histoire. Le livre reste toutefois plaisant à lire mais sans plus. 


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique